2.001 km
de
virages
 
2.001 kilomètres de virages. Navarre est l'Odyssée...

ROUTES: El Cocodrilo (100 km)

SENTEZ L'ASPHALTE !

Distance: 100 km
Date réalisation: 2006-06-12
Date mise à jour: 0000-00-00

Description

Un circuit bien court à travers une Navarre sauvage, verte et boisée qui s'étend aux pieds des Pyrénées.



Routomètre

100 km. (10 sections)
Autoroutes et Voies rapides: 0 km
Locales / Secondaires : 100 km

section1

PAMPLONA - PA-30 (0.9 km)

Avec le compteur kilométrique à zéro, on part de la station-service de en direction du nord de la Navarre. Tout juste un kilomètre plus loin on entre sur un rond point où l'on prend la PA-30 sur la droite. C'est sur cette même route que l'on sortira de la région de Pampelune.

section2

PA-30 - N-135 (2.2 km)

La PA-30 est une route rapide, avec une voie pour véhicules lents sur la droite, qui débouche sur un rond point où on prendra la direction de Zubiri par la N-135, cette route mène aussi en France.

section3

N-135 - Zubiri (13.4 km)

La N-135, parallèle au lit de la rivière Arga, est large et en bon état, avec des lignes droites et des courbes ouvertes. La première ville que l'on rencontre s'appelle Zuriain, on réduit la vitesse en la traversant, puis on continue jusqu'à Zubiri.

section4

Zubiri - NA-1740 (11.5 km)

A la sortie de Zuribi il y a une bifurcation, on prend sur la droite (N-138) où débute le col d'Erro et on commence déjà à profiter des courbes du circuit. Les 6 prochains kilomètres se composent d’un asphalte en parfait état et de courbes qui en font la Mecque des « Sportives » navarraises. Nous autres, nous garderons un rythme plus tranquille qui permet de profiter du paysage. Après un petit tunnel, on arrive à la ville d'Eugi, qui se situe juste à côté du barrage du même nom qui approvisionne en eau potable toute la région de Pampelune.

En longeant le barrage, on laisse derrière nous Eugi et on continue sur cette route en laissant une grande carrière sur le côté. Arrivés au point kilométrique 31 on entre dans le Quinto Real, un endroit adorable pour se balader, tout particulièrement en automne. Les couleurs variées des arbres s’y mélangent alors avec celles des feuilles déjà tombées.

Au point kilométrique 11, on change de route en prenant à gauche en direction d’Irurita (Valle de Baztán) sur la NA-1740 .

section5

NA-1740 - Irurita (20.9 km)

Voici, sans aucun doute le plus joli tronçon de ce circuit. Il a tous les atouts. Ses 20 kilomètres d’asphalte enlacé en parfait état permettent de profiter de leurs innombrables courbes en tous genres, ornées de paysages qui changent de couleurs selon la saison. Dans un même temps, on monte sur les hauteurs d’Artesiaga, à presque 1.000 mètres d’altitude, où l’on peut profiter de très belles vues panoramiques de montagne ornées de temps à autre de vieilles Borda (fermes typiques recouvertes traditionnellement d'un bardage).

On commence alors la descente, décorée de vieux arbres tordus, où à plus d’une occasion notre vue pourra être charmée par un Caserío (fermes montagnardes) qui révèle les coutumes rurales des fermiers basques. Tout y est : les brebis paissent dans des champs délimités par de petits murs de pierre, il y a des potagers privé. On peut voir autour de ces murs des Belar meta (nom basque de typiques bottes, de paille par exemple), certaines de fougères servant pour les matelas, d’autres plus grandes utilisées pour l’alimentation du bétail.

On continue la descente sur une route en bon état jusqu’à arriver à Irurita. A l'entrée de la ville on peut voir sur la droite une zone de repos ornée d’une rangée de bornes rouges et vertes qui indiquent les distances vers  la frontière française, et d'autres villes de Navarre.

Dans le centre d'Irurita, on fait un stop et on tourne à gauche en direction de Pampelune sur la NA-8307.

section6

Irurita - N-121-B (2.4 km)

A la sortie d'Irurita on peut lever un peu les yeux et admirer une ancienne tour de défense appelée "Dorrea". Une ancienne construction datant du Bas Moyen-Âge, caractéristique de la vallée de Baztán. Deux kilomètres plus loin, on prend la N-121-B, toujours en direction de Pampelune.

section7

N-121-B - N-121-A (6.1 km)

On parcourt les prochains 6 kilomètres sur la N-121-B, une route large et en bon état. En chemin on trouve le palais Jaureguizar sur la droite, un autre exemple, excellent, de l'architecture défensive typique de la zone.

On arrive à Oronoz Mugaire et, à la sortie de la ville, on prend la N-121-A.

section8

N-121-A - NA-1210 (7.4 km)

La N-121-A est une route plus large que la précédente avec un revêtement en parfait état. L'absence de courbes fermées nous permet de dépasser les véhicules qui circulent presque tout le temps doucement, tout en respectant les limitations de vitesse et la signalisation, évidemment.

Le point kilométrique 35 passé, une tournée sur la droite nous entraîne sur le col de Belate, sur la NA-1210, pour profiter des derniers virages de ce circuit.

section9

NA-1210 - N-121-A (12.2 km)

Cette route est devenue presque déserte depuis l'ouverture des tunnels qui traversent la montagne, ce qui est l'option la plus pratique et pour laquelle opte la majorité des véhicules. L’absence de trafic sur ce tronçon qu'on vient de prendre et la largeur de la route nous permettent de prendre ces virages un peu plus rapidement. ATTENTION tout de même, cette route tranquille est souvent utilisée par les locaux et leur bétail.

6 kilomètres suffisent à gravir un dénivelé positif de 600 mètres, on arrive alors au sommet de Belate, entouré de prés et d'arbres aux feuilles caduques multicolores.

La descente, beaucoup plus courte, avec tout de même plusieurs courbes se fait en 1,5 kilomètre. Dans la partie basse, on retourne sur la NA-121-A.

section10

N-121-A - PAMPLONA (23 km)

Nous voici au dernier tronçon de ce circuit, sur une route nationale. On laisse Olagüe sur le côté (une route alternative nous emmène au centre de cette ville) et on se dirige vers Pampelune en réduisant la vitesse quand on traverse des centres urbains comme Ostiz, Olave, Sorauren ou encore Oricain. Peu après ce dernier et être passés sur le pont traversant la rivière Ultzama, on arrive aux tunnels d’Ezcaba par lequel on entre dans Pampelune. Voici la fin de ce circuit.

RÉSERVEZ VOTRE HÉBERGEMENT
ONLINE EN NAVARRA

Dates


RÉSERVEZ VOTRE RESTAURANT
ONLINE EN NAVARRA

:
RÉSERVEZ VOTRE ACTIVITIÉS
ONLINE EN NAVARRA

Fechas


*Les hébergements choisis disposent d’un parking pour les motos.